Essais

Essai de la veste Endura MT500 II

La veste MT500 d’endura est en quelques années devenue un best seller chez tous les bouclards de la planète.
Malgré un prix élevé, les ruptures de stocks sont légions et on a dû attendre pas mal de temps avant de pouvoir enfin la tester.

1er essayage :

Dès le premier essayage on reste étonné par les promesses affichées sur le papier et la légèreté du produit. On s’attendait à une veste plus épaisse et rigide. Il n’en est rien. C’est léger, fin et plutôt agréable à porter même sans pédaler.
La coupe ample permet de bouger sans être freiné et autorise tous les mouvements du buste et des bras. Si on combine à la fois légèreté, souplesse et coupe ample, on part avec quelques bons points qu’il faudra confirmer ou pas sur le terrain.

1er essai en condition :

Il n’a pas fallu attendre longtemps avant de plonger dans le vif du sujet. Les mois d’hiver sont ceux auxquels se destine en premier lieu la veste Endura MT500 II.
Au menu de ce premier Essai de la veste Endura MT500 II, sols trempés, vent léger et température de 5° max. Je tente le coup en optant pour un maillot manches longues thermique de chez Btwin.
Passé le cap des premières minutes de chauffe, on est surpris de ne pas sentir le moindre souffle de vent se faufiler au travers de la veste. Pour s’en convaincre, je vais même faire le test de me placer face au vent en appuyant bien fort sur les pédales. Là encore, ce test est convaincant.
Du coup, je saisis l’opportunité de tester cette fois la montée en température et la respirabilité de la veste. Sur les premières minutes, aucune sensation de sudation trop importante. La sous couche (maillot Btwin) est humide mais pour autant on se sent bien sans le moindre sentiment de transpiration.

30 minutes après, on commence à chauffer sans pour autant cuire. On en profite pour ouvrir à moitié les deux zips placés sous les aisselles. La manipulation n’est pas possible en roulant, il faut donc s’arrêter pour manipuler les ouvertures. Selon le cas, vous pourrez également avoir besoin de retirer votre sac à dos. En mode rando c’est tout à fait envisageable, mais en compétition cela pourrait vite vous handicaper.
La matière Exoshell, qui compose la veste, assure une respirabilité exemplaire tout en garantissant une excellente étanchéité. Au cours de ce premier test, nous avons eu l’occasion de vérifier les propriétés annoncées. C’est tout à fait concluant.

Second essai sur le terrain :

Pour ce second essai, le thermomètre flirtait avec le 0°, le sol était boueux et la météo était à la pluie et venteuse.
Là encore deux couches seulement. La veste Endura et au-dessous la sous-couche thermique Btwin. A la différence du premier test, les températures sont nettement plus fraîches avec un ressenti accentué par l’humidité omniprésente.
Pourtant une fois encore aucune sensation désagréable ne viendra ponctuer la rando. Seul le visage est exposé au froid. Pluie, boue, vent, froid ! Rien ne passe. La veste ressort de cette rando avec éclaboussures à l’avant et grosse trainée à l’arrière et une fois encore on est resté au sec.

Essai-de-la-veste-Endura-MT500-II-back Sous la pluie :

Cette sortie est également l’occasion de tester la capuche. Pas de problème pour couvrir mon vieux casque Vice de Specialized pourtant bien large. La vision latérale n’est quasiment pas réduite. Seul la fonction d’ajustement nous a laissé perplexe.

En mode tempête:

C’est probablement le test ultime. Celui qui consiste à tout cumuler tous les phénomènes climatiques.
Vent, pluie, et basse température.
Dans ces conditions, la rando a duré environ 2 heures. Une fois encore les qualités annoncées sont au rendez-vous.
Pas une goutte d’eau ne filtre au travers de la veste. On reste bien au sec malgré quelques bonnes rafales de vent.

Essai-de-la-veste-Endura-MT500-II-front

Les petits détails qui font la différence :

De nombreux détails accompagnent le plaisir de porter cette MT500 II. La finition est au top. Les deux poches avant ainsi que les deux aérations sous les aisselles s’ouvrent dans les 2 sens. Les poches avant peuvent également servir en qualité de larges aérations.
La poche napoléon propose un chiffon pour lunette fixé au fond de la poche. Elle propose également une entrée pour câble audio. Si la capuche n’est pas amovible, il est cependant possible de la rouler pour qu’elle prenne moins de place et ne vienne pas gêner le pilote.
Les épaules sont renforcées en Cordura pour garantir une résistance optimale à l’abrasion. L’ajustement à la taille est réellement efficace et vient compléter l’arsenal qui nous permettra de pédaler dans de bonnes conditions.

Entretien

On a eu l’occasion de salir la veste MT500 II à ne nombreuses reprises. Après chaque sortie on en a profité pour la passer à la machine à laver. 30 minutes à 40° et elle ressort comme neuve sans aucune altérations.
Tout est de savoir si ce traitement peut être supporté longtemps sans endommager les différentes couches de la veste !

En conclusion

Notre Essai de la veste Endura MT500 II s’est prolongé jusqu’au début de l’été compte tenu des conditions météo déplorables. Cela nous a permis d’utiliser la veste Endura sur une large plage de températures. Même quand il fait chaud (Max +15°) son utilisation reste possible grâce à ses deux larges ouvertures sous les aisselles.
L’un des plus gros reproche que nous formulerions reste la possibilité de retirer la capuche dans le cas de sorties sèches et fraîches par exemple.

On a aimé

  • Le niveau de finition
  • Les larges poches avant
  • Le rangement facile dans un sac à dos
  • La légèreté de la veste

On a moins aimé

  • Son prix
  • Le bruit
  • La fixation de la capuche un peu légère
  • La capuche n’est pas amovible
  • On trouve que la veste ne descend pas suffisamment dans le bas du dos

Où trouver la veste Endura MT500 II ?

Alltricks
Probikeshop

La veste MT500 d’endura est en quelques années devenue un best seller chez tous les bouclards de la planète. Malgré un prix élevé, les ruptures de stocks sont légions et on a dû attendre pas mal de temps avant de pouvoir enfin la tester. 1er essayage : Dès le premier…

L'essai de la veste Endura MT500 II

Etanchéité
Respirabilité
Confort
Poids
Entretien

Un produit technique très aboutit auquel il ne manque presque rien !

User Rating: Be the first one !
92
Tags

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Nous avons détecté Adblock.

Merci de le désactiver !!!